05 décembre 2016

La censure politique sur le net

Tout sur les silences du web

Vous êtes ici : Accueil /

EDITO

la censure internet dans le monde
























En quelques années, Internet est devenu un média incontournable dans le monde. Il reste en effet très difficile d'y échapper. Toutefois, certains pays et leur gouvernement redoutent ce moyen de communication très diffusé et parfois difficlement contrôlable.

Reporters sans frontières définis deux types de pays

 
 - Les pays "ennemis d'internet": Arabie Saoudite, Biélorussie, Birmanie, Chine,  Corée du    Nord, Cuba, Egypte, Ethiopie, Iran, Ouzbékistan, Syrie, Tunisie, Turkménistan, Vietnam, Zimbabwe. 

-Les pays qui surveilent très (ou trop) étroitement la toile: Barhein, Emirats Arabe Unis, Erythrée, Gambie, Jordanie, Lybie, Malaisie, Sri Lanka, Tadjikistan, Thailande, Yemen. 



Notre Objectif


Dans le cadre de notre cours de NTIC, il nous a semblé pertinent de traiter de ce sujet ô combien interessant. Toutefois, nous avons souhaité évoquer uniquement la censure politique visant à condamner les idées politiques (très souvent défavorables à un gouvernement) et non pas la censure classique qui condamne des actes illégaux, de type site internet moralement et pénalement condamnables, comme ceux appelant à la haine raciale ou les sites pédophiles. 

Qu'entend-t-on exactement par censure après tout?
Au sens du dictionnaire Larousse, il y a censure lorsqu'une autorité compétente réalise un examen préalable sur les publications, émissions, spectacles déstinés au public avant finalement de les interdire partiellement ou totalement.
Plus largement la censure politique est une limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d'expression
.


 













En quoi la censure politique sur le net est différente de la censure politique classique ?
 
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

  Il nous a semblé très interessant de traiter de ce sujet puisque la censure sur le net présente de nombreux caractéristques singuliers.

- D'une part, internet est un média assez récent. Ainsi même si la censure est une pratique millénaire utilisée par de nombreux empires ou dictatures depuis très longtemps (par exemple Napoléon qui rétanlit la censure en 1810), la censure sur le net est une conception relativement neuve. Toutefois de nombreux pays (la Chine ou même la France!) ont rapidement compris qu'internet pouvait etre une menace et ont été très réactifs pour le contrôler.

- La censure classique de la presse est relativement "facile" pour un gouvernement. En effet, il est assez aisé de controler la diffusion d'un journal, surtout s'il existe une collusion notoire entre le gouvernement et la presse. La presse est généralement sous tutelle. Pour ce qui concerne internet, il semble beaucoup plus difficile de surveiller l'ensemble de la toile et se prémunir contre des idées qui peuvent circuler à travers le monde en quelsques minutes. Les autorités qui censurent n'ont pas le recul nécesaire en général pour controler l'ensemble du web.

- Avec internet il semble également plus facile de donner son avis. En effet, les publications (blogs..) ne sont pas réservées aux journalistes de la presse classique. Tout le monde est à meme de donner son avis sur internet et donc..... potentiellement censurable.

La censure de la presse classique dans le monde


Voici en rouge les pays qui censurent la presse classique, selon Reporters sans Frontières. Plus la couleur est foncée, plus le pays contrôle la presse classique

N'hésitez pas à comparer les pays qui censurent la presse classique et ceux qui censurent sur internet. Les similtudes sont flagrantes.
Conclusion, les censeurs d'internet sont également de très grands censeurs de la presse classique
























Selon RSF, on compte déjà 70 cyberdissients emprisonnés dans le monde en 2009, pour 144 journalistes emprisonnés et 20 tués
Nul doute que la cyberdissidence va prendre de l'ampleur dans les années à venir. 
Pour plus d'infos, jetez un oeil au baromètre de la liberté sur la page d'acceuil de RSFwww.rsf.org/rubrique.php3