18 novembre 2017

La censure politique sur le net

Tout sur les silences du web

Vous êtes ici : Accueil / 3 la surveillance directe

La surveillance directe


























De plus en plus de "cyberpolices ", voient le jour dans les pays qui souhaitent traquer les cybercriminels.

En France, c'est le l'OCLCTIC (office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication) qui regroupe policiers et gendarmes  en charge du contrôle d'internet (notamment lié à la traque de sites illégaux, type pédophiles)Si en France on ne recense qu'une centaine de cybertraqueurs, leur nombre est sensiblement différent en Chine. Rien d'étonnant puisque la chine veut controler l'ensemble de son réseau, et notamment l'ensemble des sites, blogs et autres moyens d'expression du cyberjournalisme.
Ces officiels ont accès à toutes les boites mails et autres blogs.